post

RMK, un fabricant finlandais, a dévoilé récemment un prototype appelé E2. Il s’agit d’un vélo électrique non équipé d’un moyeu arrière qui peut délivrer une puissance maximale de 67 Ch et un couple de 320 Nm pour un poids total de 200 kg.

La vitesse maximale de ce vélo du futur est de 160 km/h.

Un vélo motorisé très futuriste

Un vélo motorisé très futuriste

On en parle depuis un certain temps, mais beaucoup pensaient que cela ne resterait qu’un rêve sur papier, ou tout au plus une simple fantaisie à exposer lors de salons du genre.

Sauf que Le RMK E2 finlandais est une réalité. C’est un deux-roues complètement électrique, dont la roue arrière rappelle ces motos futuristes que l’on voit au cinéma, dans des films comme Tron Legacy ou i-Robot.

Le moteur est caché à l’intérieur de la jante de la roue arrière. Les plus chanceux ont pu le voir au salon de la moto MP19 à Helsinki.

Lors de la présentation, RMK a précisé que le prototype E2 est vraiment fonctionnel. La firme a même ouvert les pré-commandes sur son site, avec un billet de réservation à 2000 euros.

RMK E2, un vélo doté d’une grande autonomie

RMK E2

Le vélo affiche des proportions impressionnantes : un empattement de 1 600 mm, comme celui d’une BMW K1600 GT, et un poids supérieur à 200 kg. Mais cela ne l’empêchera pas, disent les constructeurs, d’être agile et gérable grâce à un centre de gravité bas et à l’absence de pièces en rotation longitudinales.

L’autre problème, le changement de roue, a été résolu en ancrant la partie interne de la jante avec le stator du cadre, tandis que la partie externe à rotor magnétique est intégrée au pneu et reste amovible. De cette manière, il est possible de remplacer la roue sans difficulté particulière.

Selon le RMK, le E2 sera doté de la plus grande batterie de motos sur le marché. Le constructeur ne s’est pas épanché sur le sujet, mais les observateurs tablent sur une batterie avec une capacité de 23-25 ​​kWh.

Ainsi, l’autonomie garantie est d’environ 200 km et peut aller jusqu’à 300 km, en fonction du style de conduite du coureur. La version électrique de Harley-Davidson, le LiveWire, vient avec une autonomie déclarée de 177 kilomètres…

Le RMK E2 finlandais promet aussi d’être compétitif en terme de prix. La marque annonce un prix de départ de 25 000 euros, contre 34 000 euros pour la moto électrique de l’Américain Millwaukee et 25 à 28 000 euros pour les différentes versions de l’Italien Energica.

Comment fonctionne le moteur de roue ?

le moteur de roue

Le concept du moteur intégré dans la roue arrière n’est pas nouveau. Seulement, RMK est la seule marque qui a vraiment réussi à la rendre opérationnelle sur un vélo commercial. Le constructeur est même allé plus loin.

La roue arrière de son deux-roues et le moteur ne font qu’un. Le dispositif repose sur un système de bobines et d’aimants cachés dans la roue. Le moteur de roue est alimenté par les câbles à haute puissance.

Ces montages ont permis à RMK d’éviter tout transfert de mouvement, de chaîne ou de courroie. La constitution de la roue libère également de l’espace normalement occupé par le moteur central.

Et cela apporte un autre plus : le RMK E2 a plus de place pour accueillir des piles au lithium, le Samsung 18650 pour être précis, augmentant ainsi son autonomie. La marque promet d’en dire plus sur cette innovation lors de la présentation de la version de production.

Mais combien ça coûte ?

le moteur de roue

Le vélo E2 de RMK embarque également un système de récupération et de transformation de l’énergie cinétique. Ainsi, sur le guidon, le levier de droite commande le mécanisme de freinage et celui de gauche contrôle le dispositif de régénération du moteur de la roue arrière.

La position de conduite peut varier en fonction de vos besoins : une position détendue sur les repose-pieds avant et une position sportive en tirant les repose-pieds du passager arrière. Un grand écran numérique donne accès à toutes les fonctionnalités du système.

Les premières livraisons du RMK E2 sont prévues pour l’été 2019, en supposant que le développement et la mise en production en série se déroulent comme prévu. La production se déroulera entièrement en Finlande.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.