post

L’adolescence est un moment très particulier dans la vie. Durant quelques années, on se pose de nombreuses questions sur soi, sur les autres, sur la société dans laquelle on vit… On songe aussi à l’avenir. Or, ces dernières années, surtout 2020 et sa pandémie mondiale, il est plus difficile que jamais de se projeter. Les interrogations se multiplient, sur ce qui va se passer, sur le temps que va durer cette crise sanitaire et économique qui touche le monde entier. On se demande aussi si l’on pourra facilement trouver un emploi et si oui, avec quelle qualification.

Suivre une formation technique

Si nombreux sont les jeunes bruxellois qui choisissent d’aller à l’université pour y recevoir un enseignement théorique, d’autres préfèrent choisir très tôt une orientation plus professionnelle, et plus qualifiante. Ils se décident pour une catégorie de métiers et, au sein d’une école technique à Bruxelles, apprennent un métier auprès d’enseignants spécialisés et de professionnels du monde économique belge. Grâce à ce bagage, ils sont préparés à l’avenir et peuvent prétendre facilement à une carrière.

L’emploi au cœur de la vie

Il est rassurant de savoir où l’on va, quand n’est pas encore tout à fait un adulte. Lorsque l’on grandit à Bruxelles, on a la chance de voir de nombreux adultes qui travaillent, qui se dépêchent le matin dans les transports en commun pour aller au bureau. Cela confère une certaine dynamique et cela donne de l’espoir. Or on croise  aussi de nombreuses personnes qui, elles, n’ont pas d’emploi et pour lesquelles la situation est compliquée, c’est pour cette raison que l’on n’est jamais tout à fait tranquille, avant d’avoir choisi la bonne formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.