Ce n’est pas pour rien si le chien a été baptisé comme « le meilleur ami de l’homme ». En effet, le chien est l’animal domestique le plus proche de l’homme, mais d’où vient exactement cette amitié ? Les chercheurs ont tenu à expliquer cette complicité par le biais d’une étude scientifique.

Une histoire d’hormone

enfant-chien

Des chercheurs japonais de l’Université Azabu à Tokyo ont médité sur l’amitié homme/chien. Le résultat de l’étude a été publié dans la revue américaine Science dimanche dernier. D’après l’auteur de l’étude, Takefumi Kikusui, un expert en comportement des animaux, tout se joue dans le regard. En fait, quand les humains et les chiens se regardent dans les yeux, leurs niveaux d’ocytocine augmentent nettement dans leur cerveau et renforcent leurs liens. Il est à noter que l’ocytocine est l’hormone de l’amour, de la confiance et du plaisir. Pour ce faire, ils ont soumis au test des volontaires, soit, 30 maîtres avec leurs chiens dans une pièce. Ils ont ensuite mesure le niveau d’ocytocine dans l’urine des chiens et des propriétaires. Résultat : le contact visuel a entraîné une nette élévation de cette hormone dans leur cerveau. C’est donc une question d’hormone.

Les loups, insensibles à ce phénomène

loups-jouent-avec-une-femme_152442_w460

Pour appuyer sa théorie, la scientifique nipponne estime que ce mécanisme résulte de l’évolution depuis le début de la domestication de cet animal qui remonte à 30 000 ans environ. Elle a tenu à préciser que ce même phénomène se manifeste entre la mère et son enfant quand ils se regardent, renforçant ainsi leurs liens émotionnels. A en déduire que le chien a développé cette réponse hormonale afin que les humains l’adoptent. Toutefois, ce phénomène est absent chez les loups dont les chiens descendants, même s’ils ont été élevés petits par des humains. Il ne s’agit donc pas d’un héritage, mais plutôt d’un mécanisme que les chiens domestiques ont développé au contact des humains.

La relation avec les chiens est bienfaisante pour la santé

imgp2906

La deuxième expérience consiste à appliquer directement de l’ocytocine dans les narines de certains chiens et les ont mis avec leurs maîtres et d’autres personnes. Au bout de 30 minutes, le taux de cette hormone a augmenté chez les propriétaires des chiens traités pour ainsi dire qu’ils ont répondu au traitement hormonal. Conclusion : la relation avec ces animaux est bénéfique pour la santé humaine, notamment chez les personnes autistes et souffrants de stress post-traumatique et de trouble. Les chercheurs ont souligné que : « cette étude conforterait l’idée que quand votre chien vous regarde ce n’est pas forcément parce qu’il veut que vous lui donniez une gourmandise ».

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *