post

Ecouter de la musique à fond est libérateur, c’est bon pour l’ambiance, cela améliore la créativité, cela vous donne un bon coup d’énergie. Mais savez-vous que sur le long terme, cela pourrait endommager vos tympans ? La diminution de l’audition augmente également chez les jeunes.

Nous avons tous entendu dire qu’écouter de la musique à très fort volume pouvait entraîner une perte auditive ou une surdité.

Bien que les conséquences ne soient pas toujours aussi graves, il est vrai qu’écouter de la musique forte endommage l’oreille, surtout si vous portez des écouteurs.

Pourquoi c’est dangereux ?

c’est dangereux

Dans l’oreille, nous avons des cellules appelées cellules ciliées qui forment le nerf auditif. Ces cellules sont responsables de la collecte des vibrations qui produisent les sons et transmettent des signaux électriques au cerveau, qui est chargé de les analyser et d’identifier le type de son que nous entendons.

Pour que ces signaux électriques atteignent le cerveau, ils sont recouverts d’une couche de myéline qui facilitera la transmission du message au cerveau. Le problème est que lorsque nous écoutons de la musique forte ou tout autre type de son puissant, les neurones perdent cette couche de myéline qui les recouvre.

Si cela se produit, les messages électriques ne peuvent pas être transportés à travers le nerf auditif et nous ne pouvons jamais identifier le son dans le cerveau.

Les recherches actuelles ont montré que les cellules ciliées sont démyélinisées (perdent leur myéline) lorsque le bruit dépasse un volume de 110 décibels.

Conséquences de l’écoute de bruits forts ou d’une musique forte

Dommage pour l’oreille

Dommage pour l'oreille

Si nous nous habituons à écouter de la musique à volume élevé, nous pouvons perdre une partie de l’audition avec le temps, voire souffrir d’une surdité permanente, car cela endommage le nerf auditif à l’intérieur de l’oreille.

Le problème principal est que la perte auditive est indolore et s’accumule avec le temps. Il est donc possible que nous ne nous en rendions pas compte jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

En fait, écouter de la musique forte avec des écouteurs peut causer les mêmes dommages que le moteur d’un réacteur ou d’un avion en pleine opération.

D’autres enquêtes ont révélé que ces dommages à l’oreille ne sont pas nécessairement permanents. Après environ trois mois de repos, le nerf auditif peut récupérer sa myéline et se stabiliser à nouveau, ce qui rend le problème réversible.

Cependant, il est parfois trop tard, car l’effet est progressif et il est plus difficile de le constater à temps.

Problèmes de mémoire et d’apprentissage chez les enfants

Problèmes de mémoire

Une recherche menée au Centre d’études pharmacologiques et botaniques de l’Université de Buenos Aires a montré que le bruit ou la musique forte pendant la croissance des enfants peuvent endommager la mémoire et entraver l’apprentissage.

Des expériences ont été faites sur des souris qui ont été exposées à un bruit entre 90 et 100 décibels pendant environ deux heures. Les résultats ont été alarmants, car il a été constaté que les cellules nerveuses de l’hippocampe étaient endommagées. C’est une zone du cerveau étroitement liée à la mémoire et à l’apprentissage.

Les souris ont un système nerveux similaire à celui des humains et les échantillons ont un âge équivalent à celui des personnes âgées de 6 à 22 ans. Les conclusions qui ont été tirées sont que la même chose pourrait se produire chez les personnes en pleine croissance. La détérioration des processus d’attention et de mémoire peut survenir au fil du temps.

C’est pourquoi il est important d’alerter en particulier les enfants et les jeunes, car ils sont les plus vulnérables aux conséquences négatives.

Dans le cas des bébés, on sait que la musique leur est très bénéfique, mais il faut contrôler le volume pour éviter les problèmes.

Les cellules ciliées du nerf auditif sont très délicates et plus au cours de ces premières années de la vie.

Que pouvez-vous faire ?

perdre l'audition

Faites des pauses toutes les 2 ou 3 heures loin des environnements bruyants. Allez dans un endroit calme et prenez du temps loin des bruits quotidiens.

Si, pour des raisons professionnelles, il n’est pas possible de prendre ces pauses, il est conseillé d’utiliser des bouchons temporaires.

Enfin, il faut rester attentif aux signaux qui indiquent que nous risquons de perdre l’audition. Si nous constatons que, dernièrement, il nous est difficile d’entendre des sons aigus (comme un réveil ou le téléphone), de comprendre les personnes qui nous parlent au téléphone ou difficultés à suivre des conversations dans des endroits bruyants, il est conseillé d’aller chez le médecin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.