post

De nos jours, les écrans sont de plus en plus présents dans nos vies. Nous n’arrivons presque plus à nous passer de nos ordinateurs, Smartphones et autres appareils du même genre. Ce qui fait que dès notre plus jeune âge, nous passons la majeure partie de notre temps les yeux rivés sur un écran. La lumière bleue envahit alors notre quotidien.

Pourtant, cette lumière, diffusée par l’écran de ces appareils que nous utilisons, s’avère être très dangereuse pour nos yeux. En effet, des études menées par des chercheurs de l’Université de Toledo aux États-Unis, qui ont été publiées récemment, ont montré que la lumière bleue des écrans pourrait endommager notre vue, pire que ça, nous faire perdre la vision.

Une cécité à long terme

Ecran bleu

Depuis plusieurs années, les spécialistes ne cessent de nous avertir sur les dangers de la lumière bleue sur notre organisme. Nous savons tous que cette lumière que dégagent les écrans de nos divers appareils cause déjà des perturbations du sommeil.

D’après les scientifiques de l’Université de Toledo, une exposition prolongée à la lumière bleue abîme les yeux, car elle accélère la dégénérescence du globe oculaire et détruit les cellules de façon définitive. Les dommages qu’elle cause à nos yeux sont irréversibles et risquent d’aboutir à la cécité.

De quelle manière les cellules meurent-elles ?

Les yeux et écran bleu

Pour réaliser leurs études, les chercheurs ont dû exposer des cellules vivantes à différents types de lumières. Lorsque ces cellules ont été exposées à la lumière bleue, il y a eu une réaction chimique générant des molécules toxiques aux cellules photoréceptrices de la rétine. A savoir que ces dernières endossent la responsabilité d’envoyer des messages au cerveau après contact avec la lumière et n’ont aucune chance de se régénérer après avoir été endommagées. Par conséquent, ces molécules toxiques causeront des dommages à la rétine, ce qui provoquera une cécité au final.

Une molécule protectrice

Ophtalmologue

La dégénérescence maculaire est en général un trouble lié à l’âge. Toutefois, elle pourrait s’attaquer aux plus jeunes, faute à de longues expositions à la lumière bleue.

Heureusement, les travaux des chercheurs ont donné des raisons de ne pas perdre espoir. Les mêmes études ont permis de trouver une molécule protectrice qui pourrait éviter la mort des cellules photoréceptrices. Il s’agirait d’un antioxydant dérivé de la vitamine E qu’on appelle alpha-tocophérol. Il est produit par l’organisme pour éviter la réaction toxique du rétinal.

Pour le moment, aucun traitement n’a encore pu être mis au point, mais les chercheurs comptent bien y remédier rapidement en élaborant un collyre à base de cette molécule.

Comment se protéger ?

lunettes anti lumière bleue

En attendant le fruit des recherches des scientifiques, chacun peut limiter les risques et les dommages, à son niveau. A noter qu’il y a déjà d’autres moyens assez accessibles pour limiter l’exposition à la lumière bleue.

Il existe par exemple des lunettes qui ont des verres capables de filtrer cette lumière et qui sont déjà assez répandues dans les magasins d’optique. Ou alors, vous pouvez simplement changer la couleur de l’écran de votre mobile à l’aide d’applications mobiles spéciales.

Enfin, évitez surtout de regarder un écran dans le noir.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.