Mardi dernier, un pratiquant de voyeurisme a été condamné d’emprisonnement à Marseille. Il s’agit d’un ingénieur de 37 ans qui accueillait des hôtes chez lui à partir d’un site Couchsurfing. Le site permet entre autre aux touristes de faire de bons plans voyages en logeant chez l’habitant. Pendant que ses hôtes étaient sous la douche, il en profitait pour filmer la scène à travers un trou aménagé dans un placard de sa chambre. De cette façon, il pouvait observer les actes intimes de ses invités. Pour faire durer la séance, il versait de l’acide chlorhydrique dans le gel douche. « Je voulais que les filles se douchent plus longtemps, qu’elles y restent davantage et qu’elles se frottent pour éliminer le produit » confie-t-il au cours de l’enquête.

Condamné à 6 mois de prison ferme

Cette pratique terriblement honteuse a pris fin suite à sa condamnation. En outre, le tribunal correctionnel de Marseille lui a infligé une peine de 2 ans de prison dont 6 mois ferme au cours duquel l’ingénieur a avoué souffrir de troubles de voyeurisme depuis son enfance. Selon ses dires, il regardait déjà sous les jupes de sa maîtresse à la maternelle. L’année 2009, il a été surpris tentant de photographier une femme sous la cabine de douche à Bordeaux. Ses activités perverses ne datent donc pas d’hier.

1947040-focus

Une affaire qui date depuis 2012

Le prévenu consultait déjà un psychologue au moment de l’accomplissement de faits. Mais pourtant, il ne lui a jamais avoué. D’ailleurs, cette affaire a débuté en 2012 quand une jeune touriste berlinoise se plaint qu’un Lexomil avait été administré sur une tartine de pain beurré. Outre cela, de l’acide a été ajouté à son gel douche et dans sa culotte « afin qu’elle reprenne sa douche et qu’elle se frotte intensément au niveau du sexe pendant que je la regardais » reconnaît l’ingénieur. Toutefois, il affirme que parmi la quarantaine d’hôtes qu’il a reçue, il n’a observé que 5 ou 6 d’entre elles seulement. En fait, il ne cherchait pas vraiment une aventure sexuelle, mais plutôt de « braver l’interdit » et ce, en voyant sans être vue rajoute-t-il.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *