post

Le SMIC revêt une importance capitale pour les salariés et les jeunes diplômés à la quête d’un premier emploi. Du coup, il est bien examiné par les pouvoirs publics qui tentent tant bien que mal de relever son niveau. Ce qui aura pour conséquence l’augmentation du pouvoir d’achat des Français. A l’horizon 2015, son augmentation est prévue, pour le bonheur des salariés et des entreprises.

Comment augmenter le SMIC en 2015 ?

L’augmentation du SMIC n’est pas une mince affaire, car si sa mise en œuvre est mal planifiée par les pouvoirs publics ses conséquences risquent d’être fâcheuses aussi bien pour les salariés que pour les entrepreneurs. Pour ne pas augmenter les charges des entreprises, le gouvernement compte faire une croix sur un grand nombre de charges qu’il avait posé sur les salaires. Du coup, les entreprises ne ressentiront pas cette hausse au niveau de leurs comptabilités.

Selon le premier ministre français Manuel Valls, « Dès le 1er janvier 2015, les cotisations salariales seront diminuées sur les salaires les plus bas ».Donc, la diminution sera plus importante pour les salaires les plus bas, plus proches du SMIC. Un salarié qui était payé au SMIC (1445,38 euros) va gagner 500 euros en plus, résultant des 41,7 euros nets qui sont ajoutés à son salaire mensuel. Ainsi, au fur et à mesure que le salaire est important, le montant de la hausse diminue. L’augmentation concerne, alors, les salaires bruts entre 1445, 38 euros et 1878 euros. Les salaires au-delà de ce plafond ne sont pas concernés par cette hausse. Ce qui révèle la portée sociale de cette mesure « assez modeste » qui comporte des avantages certains aussi bien pour les employeurs que pour les salariés.

Les avantages de l’augmentation du SMIC en 2015

hausse smicContrairement à ce que pourrait penser un public peu averti. Cette mesure comporte de nombreux avantages sur les entreprises qui vont au contraire faire des économies. D’ailleurs, le 1er ministre Manuel Valls a affirmé que d’ici 2016 le coût du travail va connaitre une baisse supérieure à 30 milliards d’euros en 2016. En effet, les employeurs des salariés payés au SMIC vont devoir bénéficier d’une diminution voire de la suppression de certaines charges.

Il s’agit principalement des cotisations patronales payées à l’Ursaaf qui seront entièrement supprimées. Ces bénéfices auront un avantage certain sur les charges de l’entreprise qui pourra se faire une nouvelle santé qui pourra lui permettre les moyens de sa politique de recrutement ou d’exploitation. En 2015, cette augmentation, aussi « modeste » qu’elle soit, aura un effet positif sur le pouvoir d’achat des Français. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a obtenu l’adhésion de nombreux syndicats qui y trouvent un respect d’une des promesses de campagne de François Hollande. Cette mesure entre aussi en adéquation avec le vœu des pouvoirs publics d’augmenter le taux de croissance de la France. Cet allégement de la fiscalité cumulé à l’augmentation du pouvoir d’achat des Français se fera certainement sentir sur la croissance.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *