post

L’utilisation de l’eau de pluie dans l’irrigation de son jardin est une solution qui offre de nombreux avantages.

D’une part, elle permet de réduire grandement les factures en eau et d’autre part, elle contribue à la bonne santé des plantes. Hormis l’arrosage, cette eau peut être utilisée à différentes fins, telles que l’alimentation d’une machine à laver.

Les conseils à suivre pour réussir l’irrigation de son jardin en eau de pluie

alimenter son jardin avec de l'eau de pluie

Pour récupérer efficacement l’eau de pluie, il est possible de dériver ses gouttières dans des réservoirs. Afin d’éviter le développement des moustiques, qui peuvent affecter grandement la santé des occupants de l’habitation et celle des plantes, l’idéal est de couvrir hermétiquement les citernes.

Après la mise en place du système de récupération, il est nécessaire de passer à l’aménagement du jardin. Cette étape est essentielle pour éviter les pertes en eau. Pour plus d’informations, cliquez ici.

Les sols riches en humus retiennent plus efficacement l’eau. Cependant, aboutir à cette qualité de sol n’est pas toujours évident et il est souvent préférable d’opter pour le paillage. Ce dernier permet de maintenir l’humidité et de réduire la fréquence d’arrosage.

Dans les secteurs les mieux drainés de son jardin, il est recommandé de privilégier les vivaces et/ou des arbustes qui consomment une quantité restreinte d’eau. Afin que les vivaces et les arbustes puissent développer une excellente résistance à la sècheresse, le mieux est de les planter en automne.

Pour finir, l’idéal est de choisir un système d’arrosage en goutte-à-goutte, dans la limite du possible, ou opter pour un arrosage abondant et peu fréquent, pour limiter la consommation en eau.

Dans quels cas il est possible d’utiliser l’eau de pluie

eau pour son jardin

L’eau de pluie est la mieux adaptée dans l’irrigation d’un jardin, puisqu’elle n’est pas traitée au chlore et est à température ambiante. Outre l’arrosage des plantes, elle peut également être utilisée pour l’alimentation des toilettes ou des machines à laver, dont les eaux grises peuvent être purifiées grâce à divers processus, tels que le lagunage naturel ou le marais filtrant.

Bien que cela ne soit pas autorisé en France, l’eau pluviale emmagasinée peut servir, dans certains pays, d’eau potable ou alimenter les douches et les lave-vaisselles.

Pour information, la législation française exige que l’eau de pluie et l’eau de ville doivent avoir chacune, leur propre réseau de plomberie. Cette règle a été mise en place pour des raisons de sécurité sanitaire.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *