post

Par certaines études, on sait que les excréments peuvent être très utiles dans la vie quotidienne. Ils peuvent notamment être collectés et convertis en source d’énergie. Transformer la défection en énergie n’est pas nouveau, mais elle est très peu exploitée. C’est souvent dans les pays en voie de développement qu’on trouve des excréments qui servent à produire de l’électricité.

Actuellement, fabriquer du biogaz avec des matières fécales constitue un objectif pour plusieurs grands instituts de recherche dans le monde. Notons que les excréments représentent l’un des premiers facteurs du réchauffement climatique. En Angleterre, ils ont trouvé un moyen de recycler les excréments de chiens et créer de la lumière avec.

Un lampadaire alimenté avec des crottes de chien

C’est dans Malvern, une petite ville de l’Angleterre, que se trouve le tout premier lampadaire éclairé grâce aux excréments canins. L’idée vient de Brian Harper, un chercheur anglais qui réside dans la ville. Lassé de voir les crottes de chien envahir les rues de son quartier, il a décidé de s’en débarrasser. Il a ainsi passé ces trois dernières années à développer ce projet avec une aide subventionnée par l’organisation Malvern Hills Area of Outstanding Natural Beauty. Grâce à ce système, le scientifique a pu débarrasser les trottoirs de ces petits paquets dégoûtants en les utilisant pour produire de l’énergie propre ainsi que de la lumière gratuite.

L’idée de Brian Harper repose sur le principe de la méthanisation. La dégradation des matières organiques qui constituent essentiellement les excréments, soit 60 % de méthane, produit du biogaz. Ce gaz permet ensuite de produire de l’électricité.

Une machine placée sous le réverbère permet de transformer ces excréments de chien en méthane qui va directement l’alimenter. Il suffit donc aux propriétaires de chiens de ramasser les crottes de leurs animaux, de les mettre dans un sachet et de les déposer au cœur de l’appareil. Là, la déjection est chauffée afin de dégager du méthane et être transformée en énergie.

Selon l’inventeur, dix sacs d’excréments de chiens permettraient d’alimenter le lampadaire et d’éclairer une rue durant deux heures chaque soir.

Une solution d’éclairage économique et écologique

Pour l’instant, cette précieuse et surprenante source d’énergie ne permet d’alimenter qu’un seul lampadaire, mais l’idée continue à faire son chemin. Ce projet permettrait de réduire à 70 % la consommation de gaz des lampadaires de Malvern d’après le procès-verbal de l’assemblée générale de 2017 de Transition Malvern Hills, un groupe environnemental communautaire dont Brian Harper est un membre fervent.

L’idée peut paraître désagréable, mais utile en terme d’énergie verte et d’économie d’électricité, mais aussi pour se débarrasser des crottes. Elle pourrait donc constituer une solution au réchauffement climatique.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.