post

Lorsque l’automobiliste qui s’est assuré ne respecte pas les engagements du contrat, son assureur peut décider de le résilier au moment de son échéance. Cette date est inscrite au contrat ou elle correspond à la date anniversaire à laquelle cette assurance a pris effet. Suite à un trop grand nombre de sinistres, cette résiliation par l’assureur peut intervenir.

Un préavis de deux mois

shutterstock_176440985Lorsqu’une assurance résiliée à l’échéance va survenir, l’assureur transmet une lettre recommandée avec accusé de réception au conducteur afin qu’il en soit informé le plus tôt possible. Ce courrier intervient au minimum deux mois avant la date de l’échéance, conformément aux termes du contrat. Ce fonctionnement permet à l’assuré de pouvoir se retourner et rechercher une nouvelle compagnie d’assurance prête à le prendre en charge immédiatement après la résiliation.

Le conducteur auto qui reçoit cette décision de résiliation possède 20 jours pour la contester. Il sera difficile de trouver des arguments en cas de cumul de sinistres pour non-respect du code de la route, alcoolémie ou usage de stupéfiants. La fausse déclaration au moment de la souscription constitue également une des raisons qui pousse les compagnies d’assurance à mettre fin au contrat puisque ses clauses n’ont pas été respectées. Il est essentiel de les connaître pour anticiper ce cas particulier.

Un avenant de résiliation

shutterstock_207255718Une fois la lettre de décision réceptionnée, il est important de demander à son assurance de rédiger un avenant qui précise qu’il ne s’agit pas d’une assurance résiliée hors échéance pour un motif grave. Ce document est très important pour pouvoir démarcher d’autres assurances par la suite. Il protège également l’automobiliste puisqu’il reste couvert par l’assurance tant qu’il n’a pas été fourni. Il devra alors choisir une nouvelle assurance qui accepte de lui signer un contrat malgré le motif de résiliation.

Le site sosresilie.fr explique de façon claire comment se passe cette procédure et comment s’organiser pour trouver une suite à cette résiliation. Il est essentiel de connaître les lois en faveur des assurés afin de faire valoir ses droits. Une résiliation va suivre un conducteur donc il faudra démarcher des assurances qui acceptent de les prendre en charge par la suite. Ce site spécialisé permet de se mettre en relation avec elles en faisant une demande de devis en ligne. Ne pas avoir à faire des recherches longues et pénibles est un avantage.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ces articles devraient également vous intéresser :

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *